Comment faire un CV percutant : 9 Bonnes Pratiques pour mettre ton profil en haut de la pile !

C’est les vacances et peut-être l’occasion de revoir ton CV ! Que dirais-tu de 9 bonnes pratiques à mettre en place NOW pour faire un CV percutant et se démarquer ? Car en tant que RH on a fait un constat paradoxal. Aujourd’hui, il est difficile pour les recruteurs de trouver des candidats qui correspondent vraiment à leurs besoins, alors qu’il existe encore de nombreux talents sur le marché à la recherche d’un emploi. 🤔

Si tu es dans ce cas, la question à te poser est la suivante : ton CV est-il assez attractif et représentatif de tes compétences ? Parvenons-nous à retrouver les informations importantes de ton CV ?

Il est possible que les éléments pertinents de ta candidature ne soient pas inscrits ou du moins pas suffisamment mis en évidence. Ils peuvent donc être ignorés par les recruteurs, entraînant la perte d’une candidature adaptée. On reçoit parfois pour le même poste plusieurs CV avec des parcours, des compétences ou des centres d’intérêt similaires (oui, même eux sont importants !). Ce qui laisse parfois le tien « sous la pile » alors que tu correspondais peut-être parfaitement à la mission. Et malheureusement, tu finis par recevoir un message de refus (quand il est fait…) avec des arguments un peu bateau du type : « votre profil manque d’expérience » ou bien « il ne correspond pas tout à fait au profil recherché pour ce poste ».  

C’est important de garder à l’esprit que ton CV reflète les opportunités que l’on a bien voulu te proposer, et qu’il ne montre donc pas réellement tout ce dont tu es capable. C’est à toi de prendre les rênes de ton avenir et de prouver au recruteur qu’au-delà de ce « papier », tu es fait pour ce poste !  Le temps où l’on recrutait uniquement sur les compétences et les formations est désormais révolu : le TOI est tout aussi essentiel.

Ton Curriculum Vitae de son nom bien barbare et officiel doit être en réalité ton vrai Talent Mapping :  Qui es-tu ? De quoi es-tu capable ? Quelles sont tes réalisations ? Où aspires-tu aller ? Et surtout que souhaites-tu ?

Pour mettre ton profil au sommet de la pile, retour aux basiques et au bon sens quand tu présentes ton parcours. C’est parti !

Bonne Pratique #1 : Cible l'entreprise !

Cibler ton entreprise t’évitera des déceptions : chaque entreprise dispose de sa propre culture et de son propre mode de fonctionnement avec ses valeurs, ses procédures et sa politique. Si tu n’es pas en adéquation avec ces différents points, tu ne pourras pas pleinement t’épanouir et ça finira par se ressentir !

Cela va te permettre également de disposer des renseignements nécessaires pour démontrer que tu t’intéresses vraiment à cette organisation ! N’hésite pas aussi à repérer dans l’annonce les compétences et les mots clé du poste qui te semblent pertinents, et n’oublie pas de les retranscrire dans ton CV !

Pour résumer, ne postule pas à toutes les offres d’emploi que tu peux trouver, en particulier si tu sens qu’elles ne sont pas cohérentes avec ton profil.

Bonne Pratique #2 : Pas de blabla, va à l’essentiel !

Inutile de nous donner l’adresse exacte de ta maison, à moins que tu veuilles  nous inviter pour un bon repas, ou quel type de brevet ou job d’été tu as fait ! En toute transparence, ça n’aura aucun impact.  

Un employeur a besoin de connaitre 5 informations pour avoir un premier aperçu de ta candidature  :

☑️ Ta mobilité ;

☑️ Ta disponibilité ;

☑️ Tes expériences en lien avec le poste ;

☑️ Ce que tu recherches ;

☑️ Et bien évidemment ton réel degré de compétences. Inutile de toutes les mettre, au contraire, ça fait fuir les recruteurs (si, si).

Et tu vas probablement nous dire : « Comment faire si je n’ai que peu de matière à ajouter ? ». Et on va te répondre qu’il y a toujours des choses à intégrer ! As-tu fait ou fais-tu des formations à côté ? T’es-tu déjà auto-évalué via des tests sur internet ? Participes-tu à des groupes en lien avec ton domaine de compétences (sur Slack, LinkedIn, dans des associations) ? As-tu des projets personnels ?

Et si ce n’est pas le cas, c’est peut-être le moment de se lancer !

Bonne Pratique #3 : Un résumé doit... résumer ton profil !

En quelques lignes, tu peux faire un « teaser » au recruteur en indiquant qui tu es, ce que tu fais, ce que tu recherches et ce que tu souhaites apporter à l’organisation. Entre autres ! On sait que tu peux être plus créatif !

Ecrire un résumé permet de donner les informations capitales pour pré-qualifier au plus vite ton profil. Dans un esprit gagnant-gagnant tu seras toi aussi informé plus rapidement sur la finalité de ta candidature.

Bonne Pratique #4 : Stop les CV à paillette, sois concret !

Il faut bannir les descriptions abstraites de tes expériences. Tu as participé à un projet, c’est super ! Mais concrètement essaye de démontrer quel a été ton rôle dans ce projet et surtout de quantifier ton travail. On te donne l’exemple de 2 profils en apparence très similaires… et pourtant !

Image2

Alicia DEV

 » Développement d’une plateforme web. »

profil 1

Julie DATA

 » Au sein d’une équipe de 5 personnes, mon rôle consistait à réfléchir à l’architecture d’un projet de plateforme web moderne et fiable dans le plus grand respect du cahier des charge. J’ai travaillé en étroite collaboration avec le chef de projet, les graphistes et les intégrateurs web. En 7 mois, 2 projets en production ont été déployés chez nos clients et ont parfaitement répondu à leurs attentes utilisateurs. »

Qui recruterais-tu ? Et nous t’assurons que c’est applicable dans tous les métiers. On a décidé de recruter Julie Data qui a su positionner et expliquer ses compétences dans un contexte projet ambitieux !

On peut tout dire mais pas n'importe comment !

On dit stop également aux CV un peu trop 🦄 où toutes les compétences de la fiche de poste sont listées et évaluées à un niveau expert ou 5 étoiles. Là où les compétences et les métiers évoluent chaque jour, il est presque impossible de tout connaitre et encore moins d’être expert dans tout d’autant plus si vous êtes un jeune profil. Il faut savoir rester réaliste, se survendre se voit aussi 😊

Dans ton CV comme dans les entretiens qui suivent, le « Je ne sais pas » n’est pas tabou. Qu’importe tes expériences, tu ne pourras pas toujours parfaitement correspondre au poste. C’est pourquoi il ne faut pas avoir peur de dire quand tu ne sais pas si tu peux le justifier

En effet, si la transparence est au cœur de tous les débats, elle doit être également le mot d’ordre dans ton CV. Il existe aujourd’hui beaucoup d’outils sur internet qui te permettent de te qualifier gratuitement. Par exemple, si tu es un fervent amateur de jeux vidéo, tu peux t’évaluer en jouant grâce à certains outils comme les Coding Games. Premier point, l’autoévaluation est un excellent défi pour toi, et second point, cela permet au recruteur de constater que tu as pris l’initiative de tester ton niveau réel d’expertise. Ainsi ce qui est dit dans ton CV te correspond en tous points et le recruteur peut plus facilement te situer dans son pool de candidatures.

Bonne Pratique #5 : Tu es un expert ? (Dé)montre-le !

Tu peux valoriser ton CV en apportant plus de matière sur des sujets bien spécifiques et que tu maîtrises particulièrement bien. A titre d’exemples, tu peux laisser un moyen d’accéder à ton GIT, pour les profils tech, à ton profil LinkedIn mis à jour bien sûr ! ou à d’autres outils applicables à ton métier. Cette valorisation donnera à ton CV une image d’expert qui sait mobiliser les meilleurs outils à sa disposition.

Evidemment, le fait de ne pas le faire ne te desservira pas. En revanche, c’est un moyen facile d’attirer l’attention du recruteur sur ton profil en l’invitant indirectement à passer plus de temps sur ta candidature. Et hop ! Ton CV revient au-dessus de la fameuse pile.

Bonne Pratique #6: Parle-nous de toi !

Mets en avant ta personnalité en toute franchise. Tu es un Maître aux échecs ? Tu passes ton temps libre à bricoler ? Tu apprécies de passer tes week-ends à cuisiner ou à brasser de la bière ? Tu aimes peut-être les jeux vidéo ?

De la même manière que pour tes projets professionnels, assure-toi de bien quantifier et qualifier tes passions. Tu as peut-être effectué un projet dans un cadre personnel ? Une compétition, un événement, un entrainement régulier ?

Génial ! C’est important de le mentionner pour montrer ton engagement ! N’hésite donc pas à  parler de tes activités personnelles si le contexte de l’entreprise dans laquelle tu postules s’y prête. Chez REDLab, nous recrutons autant des personnalités que des compétences. Le partage des savoir-faire est au cœur de nos valeur et cela passe aussi par les hobbies. Et qui sait ? Chez nous, tu trouveras peut-être ton futur partenaire de jeux ou même susciter de nouvelles passions !

On peut valoriser son profil en actionnant plusieurs leviers, et celui de ta personnalité en est un !

Bonne Pratique #7: Stop au diktat du CV sur une page !

En tant que recruteur, nous préférons un CV pertinent sur plusieurs pages plutôt que d’essayer de tout regrouper sur une page seulement. C’est particulièrement  vrai pour les dossiers techniques complets et les profils séniors).  Le but n’est pas non plus d’écrire un roman, ton descriptif doit être pertinent pour le poste souhaité.

En ce qui concerne la forme, deux possibilités :

✨Tu débordes de créativité et ton poste s’y prête : Parfait ! ✨ Exprime-toi pour te démarquer des autres profils. Tu peux t’inspirer de ce qui existe déjà ou innover ! Nous aimons beaucoup ça. Si en plus le design ou le motion design n’ont pas de secret pour toi, c’est l’occasion de te lâcher un peu !

🆘 Tu n’es pas à l’aise avec les logiciels de création : Aucun problème ! 🆘 Nous préférons un CV simple au design épuré, plutôt que des tentatives parfois vaines de mises en page qui virent sur le « too-much » Il existe aussi beaucoup de ressources en ligne pour créer ton CV simplement et faire quelque chose qui te ressemble vraiment. Canva est un bon exemple, super simple à utiliser et avec un choix important de modèles à customiser, y compris en version gratuite. Après tout, sortir du lot sur tes compétences avec un CV des plus épurés peut être un autre moyen de se démarquer.

Dans tous les cas, ton CV est  la première impression laissée au recruteur : il vaut mieux un document propre, avec un contenu clair plutôt que l’inverse si tu n’es pas vraiment à l’aise avec la mise en forme.

Bonne Pratique #8 : Evident mais en réalité peu appliqué, projette-toi !

On le répète ! Aujourd’hui c’est le vrai TOI que l’on cherche à connaître.

On te demande de faire du PHP à un niveau plutôt confirmé, mais tu as seulement des connaissances de base. Ce n’est pas grave ! Montre que tu te projettes et que tu es capable de développer tes compétences dans ce domaine.

La lettre de motivation n’étant plus indispensable, tu peux compléter ton CV par un mail qui démontre ta projection dans le poste, ta motivation et ta soif d’apprendre.  Par exemple :

Conscient de mon niveau et soucieux de vos exigences clients, je viens de m’inscrire à la formation « X » qui durera 2 mois intensifs à compter de ce jour. Je serai donc parfaitement opérationnel pour répondre rapidement au cahier des charges souhaité sur le poste.

Bonne Pratique #9 : Relancer n’est pas négatif !

Tu as envoyé ta candidature il y a maintenant trois semaines et tu n’as toujours aucune nouvelle ? N’hésite pas à relancer le recruteur !

Il y a différents moyens de contacter un recruteur : mail, téléphone, LinkedIn et même par SMS si tu as la chance d’avoir le bon 06. Le SMS est rapide pour toi comme pour le recruteur, c’est du win-win. Le recruteur reçoit en effet plusieurs CV très similaires. Un petit SMS lui permettra de se souvenir de ton nom. Il est très probable qu’un rappel suffise au recruteur pour se repencher sur ta candidature.

La relance est quelque chose de simple et cette action te permet de renouveler tes motivations et d’en faire part au recruteur. Bien évidemment, inutile de faire un mail ou SMS bateau sans plonger pour autant dans le super original : sois court, concis et précis dans ta demande.

Le Commandement Absolu : Attention à l'orthographe !

Tu peux faire une faute, mais pas 15 ! L’inattention, ça arrive mais il ne faudrait pas la retrouver à tous les paragraphes 🤓

On se permet une petite alerte sur les fautes d’orthographes qui peuvent avoir un effet rédhibitoire sur ta candidature. On ne va pas se mentir, trop de fautes sur un CV nuit à la qualité de ton profil. A profil équivalent, on aura toujours tendance à privilégier la connaissance du sacro-saint Bescherelle. 

Pour conclure et placer ton CV en haut de la pile !

Si on devait conclure, ton CV doit regrouper ces trois points :

☑️ Cohérence

☑️ Pertinence

☑️ Mise en avant

N’oublie jamais : il représente ce que l’on a bien voulu te proposer et non pas ce dont tu es capable. Tu dois faire le lien entre toutes tes expériences et mettre en valeur certaines de tes compétences. L’idée est de prioriser et de montrer au recruteur les informations qui pourraient potentiellement l’intéresser.

Dans tous les cas pour que ça marche il faut que ça MATCHE! C’est comme avant une rencontre, l’un a des attentes et l’autre aussi, il doit y avoir un vrai « Love at first sight » entre le recruteur et toi. Si les attentes des deux parties sont satisfaites, ce sera l’heure du DATE et une belle histoire professionnelle vous attendra peut-être !

A toi de jouer maintenant !

On recrute régulièrement alors checke notre page carrière pour retrouver toutes nos offres ! On te dit à bientôt !

Ombeline, Gwendoline et Emma

Comment fonctionnent les algorithmes des sites de rencontre ?

Les algorithmes sont des modèles de calcul et fonctionnent grâce à des données d’entrée, input, et des données de sortie, output. L’input est intégré et traité grâce aux différentes instructions de l’algorithme. Est ainsi généré un résultat, une information utilisable par l’utilisateur. Les moteurs de recherche en sont un exemple. En traitant les mots-clés de la recherche, ils proposent à l’utilisateur des résultats correspondants pertinents.

Mais comment fonctionnent l’intelligence artificielle derrière les sites de rencontre ?

Lire la suite »

Le monde merveilleux des flottants ou la représentation des nombres réels en machine

Qu’on parle de nombres entiers, ou de nombres décimaux (“nombres à virgule”), il en existe une infinité. Mais ça, je pense que vous le savez déjà.

Lorsqu’on veut travailler avec des nombres en informatique, il faut pouvoir les représenter en mémoire. On a besoin de les stocker dans des “cases”. Mais aussi sophistiqué soit votre ordinateur, sa mémoire est finie. On ne sait pas vraiment si l’univers est fini ou infini, mais qu’importe la réponse, les ordinateurs à mémoire infinie, ce n’est pas encore pour demain, ni même après-demain ! 😉

Cela nous amène à considérer le postulat suivant (et cela va nous donner le ton pour la suite) : il n’est pas possible de représenter tous les nombres (entiers ou décimaux) qui existent de façon exacte dans un ordinateur.

Lire la suite »